• 1142 visits
  • 19 articles
  • 0 hearts
  • 10 comments

Mardi 13 juin, France-Suisse 28/11/2006

Ce matin, départ à 8h30, toujours pour Ebodjé. Pour rappel, c'est à 25 km par une piste de plus en plus défoncée par les pluies que nous vivons couramment. Nous partons à 7 dans le Pick-up (3 devant et 4 derrière).

Jean marc, nous dépose et continue sur Kribi, où il doit récupérer Djogo, le conservateur, qui rentre de Yaoundé (une réunion importante). Il pense repasser nous prendre vers 14h lorsque nous aurons fini d'enquêter...Mais...Il y a souvent un « mais », nous finissons vers 12H30 et Jean Marc ne repassera qu'à 16H30. Je ne m'étendrai pas sur cette attente, sans rien avoir à faire pendant 4 heures sur la plage, à l'ombre bien sur, car de nouveau, aujourd'hui, le soleil est de plomb.

Nous arrivons à Campo 15MN après le début du match France-Suisse, mais rien de grave, il n'y a toujours pas de but. Il n'y en aura d'ailleurs pas, mais la chaude ambiance était présente, surtout que, comme les gens d'ici aiment le dire, la France est le 6ème représentant africain à la coupe du monde. Ils aiment la France et les Français et nous le montrent à chaque instant. C'est un bonheur au quotidien !

Nous finissons la soirée, y compris le repas, devant la télé avec un Brésil Croatie.
Cette soirée, malgré tout, eu quelque chose d'inhabituel et d'exceptionnel ! Nous avons mangé en dessert un ananas !!! Et oui, nous avions missionnez Sidonie, de passage elle aussi à Kribi, pour nous ramener des fruits. A Campo il n'y en a jamais et ce fut un vrai régal.

Mercredi 14 juin - Au rapport 28/11/2006

Journée au cercle pour terminer notre rapport, nous y passons 3 heures le matin et 3 heures l'après midi. Il fait 15 pages environ, il est très détaillé, et nous sommes satisfaits de notre travail.

Jeudi 15 juin - La Restitution et ... 28/11/2006

Grasse matinée jusqu'à 8h45, car ensuite il fait vraiment trop chaud, et après notre « omelette – Nescafé », détente au village et au cercle militaire où tous nos nouveaux amis cherchent un dernier contact, une dernière conversation, car ils savent tous que le départ est prévu le lendemain et en profitent pour nous glisser systématiquement un petit bout de papier avec leur adresse pour qu'on leur écrive et envoie quelques photos. Ils semblent tous très émus à l'idée de nous voir partir, pour sans doute ne jamais nous revoir un jour.

L'après midi se déroule dans les locaux WWF pour une restitution orale de notre rapport complet à l'ensemble des membres de la conservation. Cela dure environ 1h30 mais ce serait trop long d'en parler. Le plus simple, si cela vous intéresse, vous, le lecteur de cette prose, prévenez moi, je vous le transmettrai.

...la soirée d'Adieu ! 28/11/2006

La soirée !!!

On ne pouvait pas imaginer partir comme ça, sans laisser une trace de notre passage. Alors Nathalie et moi (plutôt moi d'ailleurs...sic), nous avons décidé de donner rendez vous à tout ceux que nous avions côtoyé durant ces 15 jours au Bar, après le match de foot, pour boire quelques bières.

C'est un réel succès, tout le monde s'est déplacé (environ 20 personnes). Ceci dit, lorsqu'il s'agit de boire...

La bière coule donc sans retenue (je sais, d'habitude, c'est le champagne qui coule) de 22h à minuit et demi, heure à laquelle je pars me coucher.

Nathalie et moi avions également décidé de mettre le paquet sur la tenue de soirée, et chose réussie, nous avons fait fureur lorsque nous sommes tous les deux arrivés en tenue Camerounaise. Nous étions d'ailleurs les seuls ! Nous avons dansé 2 heures durant, et danser 2 heures sur de la musique Africaine, je vous assure que vous perdez des caloriesJ.

En résumé, excellente soirée d'adieu.

Vendredi 16 juin 2006 - le jour du départ de Campo 28/11/2006

Départ à 7 heures pour Kribi, il tombe des cordes et Djogo et Jean-Marc ne sont pas rassurés sur l'état de la piste que nous risquons de trouver sur le chemin du retour. Ils pensaient bien, car parfois le passage est extrêmement « limite ».

A plusieurs reprises le pick-up s'embourbe, parfois limite dans le fossé, mais nous passons toujours. A mi-chemin, nous ne pouvons passer car un camion de livraison, un 8 tonnes au moins barre la route, avec son train arrière complètement dans le fossé. Jean-Marc nous demande de descendre et tente un passage dans le fossé...Il passe encore une fois. Jean-Marc à cette expérience de la piste qui lui permet beaucoup de chose. Je dirais de lui, qu'il « lit » la piste. 2 heures 45 plus tard, nous arrivons à Kribi avec le retour du soleil, Soleil de plomb !!!

Djogo nous invite à prendre un petit déjeuner dans un « gourbi », où seule une omelette est pour moi envisageable. En effet, cette piste, ce matin m'a quelque peu perturbé l'estomac, et même avec ma pilule de « Motilium », il me reste une petite nausée. Djogo, lui commande un ragoût de viande inqualifiable, et Jean-Marc se délecte avec du foie de ??? Avec de la mayonnaise...Beurk !!!

Une fois tout ça avalé, Jean-Marc s'active subitement à nous trouver 2 places dans un bus qui nous amènera à Douala. Le but étant, non pas de trouver un bus presque vide pour s'y installer confortablement, mais plutôt un bus déjà plein dans lequel il reste 2 strapontins. Pourquoi ? Mais tout simplement, parce que le bus plein a toute les chances de partir dans l'heure qui suit, alors que le vide peut attendre durant 4 à 5 heures qu'il se remplisse.

Après des adieux très furtifs, pour ma part je déteste ça, alors plutôt abréger, nous montons dans notre bus pour rejoindre Douala. Cela nous prendra presque 3 heures avec les arrêts.

Arrivées à Douala, Michel est en retard d'une heure environ et nous attendons assis sur nos sacs sous une chaleur avoisinant les 40° à l'ombre.

Ensuite, rien de particulier, nous allons à notre hôtel sans étoile, prenons une douche et passons la fin d'après midi dans un cyber café (sans café). Dîner et coucher.

Samedi 17 juin - Envol pour Paris 28/11/2006

Le départ est à 23h et nous avons donc toute la journée à attendre. Nous décidons de partir faire nos achats de petits cadeaux. Après s'être informé, nous irons finalement au marché aux Fleurs, qui en fait est un marché d'artisanat.

Voilà, nous sommes le soir, nos sacs sont pleins de petites statuettes et masques et après notre dernier repas à l'hôtel, direction l'aéroport pour une destination magnifique bien que moins exotique, PARIS.

Fin du récit et conclusion 28/11/2006

j'ai décidé de ne pas faire de conclusion car j'ai assez parlé comme ça !!!

Je voulais juste dédier cette fin d'aventure à mon pote Jean-Marc Taby qui a toujours été présent pour Nathalie et moi même.

Ce mec est génial, même quand il fait la grimace :)

CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF 26/06/2007

JUSTE UNE PAGE POUR LE RECENSEMENT DU SITE


MERCI A TOUT CEUX QUI ONT LU JUSQU'AU BOUT


CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPO MA'AN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
CAMPOMAAN CAMEROUN PLANETE URGENCE KRIBI EBODJE CAMPO WWF
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE
LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE LAURENT PERNELLE

tableau de bord 13/02/2009

<div id="viadeoBlog"><script type="text/javascript" src="http://widget.viadeo.com/blogs/afficheblog/index.jsp?w=1&b=00451bxhr4qaev2a&u=0043mxex1720d6z7"></script><noscript>Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par <a href="http://www.viadeo.com/fr/profile/laurent.pernelle" title="Profil Viadeo de LAURENT PERNELLE><b>LAURENT PERNELLE</b></a> et plus de 7 millions de professionnels</noscript></div>